SJEKKPUNKTET.NO

Publié le par Sled Dog Montagne Noire

FEMUND-2012-0037.JPG-30°C ici au réveil, Jean Philippe se repose à Drevsjo depuis 3h cette nuit, Olivier et Terje ont décollé ce matin tôt de Hodalen pour se rendre à Roros au départ (départ cet après midi à 16h11 pour Benoit, 16h18 pour Morten et 16h35 pour Olivier). Profitons en pour faire un petit tour d'horizon des sites Web les plus actifs pour le suivi de la course, le site de la Femund of course et le site www.sjekkpunktet.no (uniquement en norsk !):

 

Quelques news de la nuit : 3 petites nanas sont en tête. Birgitte selon son mari et handler Thomas Waerner (3ème sur Femund 600 l'an dernier), est avantagée par son petit gabarit (50Kg) et le fait que son team comporte une majorité de chiennes (8 sur 12). En effet, ce sont les mâles qui souffrent le plus du froid car les parties qui gèlent, outre les pattes, ce sont les pénis ... Je vous laisse imaginer pourquoi. Et si l'urine mouille les poils ou les manteaux autour, ca peut être pire. Erle, une autre petite nana de la course est la première à scratcher car 8 de ses chiens ont souffert du froid. L'équipe véto est particulièrement vigilante à ce type de problèmes et ils ne vont rien laisser passer.

 

Ah ... JP reprend la course à 8h05 après 5h17 de repos et avec l'ensemble des 12 chiens. Il n'aura donc pas pris encore ses 8h obligatoires mais faisons lui confiance pour être à l'écoute des chiens et gérer la course au mieux en fonction de l'état et du mental du team. Une course dans de telles conditions extrêmes demande de consacrer encore plus de temps aux soins et les mushers n'ont pas droit à l'erreur. La fatigue va s'accumuler et ca ne va pas être facile ...

 

Inger Marie et Ralph ont choisi de prendre les 8h à Drevsjo pour pouvoir parcourir le trail jusqu'à Sovollen de jour, c'est meilleur pour le moral quand il fait si froid, même si c'est au petit matin, au lever du soleil que les températures sont généralement les plus basses.

 

Petit point avec Tor Gunnar : -38°C ce matin à Drevsjo. JPP a dormi 1h30 dans le camion et les chiens étaient contents ce matin lorsqu'il est reparti. JPP avait décidé de prendre environ 5h de repos car la route est longue avant l'arrivée et ça ne sert à rien de se précipiter. La suite dans environ 5h de plus. Quoiqu'il arrive, ce sera 8h de repos obligatoire pour notre team à Sovollen. De quoi reposer chiens, musher et handler et donc la prochaine étape entre Sovollen et Tynset sera parcourue de nuit.

 

Les 2 leadeuses sont arrivées entre temps à Sovollen ! Birgitte maintient une bonne moyenne avec un joli 13.1Km sur la dernière étape. A suivre ! Avec la régularisation du temps, elle a devant elle 9h de repos et va faire en sorte que les chiens en profitent au maximum. A l'arrivée elle a souri et expliqué que de toute façon la course commence réellement à partir de Folldal et si elle est allé si vite sur la 1ère étape c'est qu'elle ne voulait pas s'épuiser à freiner ! Economie d'énergie en quelque sorte ! On ne dira jamais assez à quel point l'expérience est un critère important dans cette discipline exigente ! Il y a tant de critères qui entrent en ligne de compte : c'est cela qui rend la course passionnante !

logo.jpg

Publié dans LES COURSES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virginie Philippe 03/02/2012 14:37


Bonjour à Vous Trois*,


Bonne Chance pour La Femund/Norvege*......


Malgré Ce Grand Froid à Travers Toute L'Europe*.....A Bientôt peux-être...Bises Virginie


 

roro 03/02/2012 11:35


wouah ! ça caille !!!

lahera 03/02/2012 11:22


pour les grands froids tu devrais te constituer un team à majorité de sexe féminin les parties fragiles sont moins exposées?????

Michel Rohan 03/02/2012 09:43


Bonjour,

Vous trouverez 84 photos de l'édition 2012 en http://www.planete-bleue.net/odyssee2012
Si vous en voulez en haute définition, n'hésitez pas, elles sont gratuites. Il vous suffira de m'indiquer les numéros qui vous intéressent (diaporama), je les placerai sur mon serveur pour vous
permettre de les télécharger.
Et un grand coup de chapeau !

Michel Rohan