PRENEZ SOIN DE VOS CHIENS ...

Publié le par Sled Dog Montagne Noire

Je vous ai traduit ici un texte publié sur Facebook par Danny Seavey, l'un des fils de Mitch Seavey qui vient de remporter la 41ème Iditarod à Nome en Alaska après une course palpitante et pleine de suspense. Il devient à 53 ans le champion le plus âgé de l'histoire et chez les Seavey, le mushing est une affaire de famille !

 

Ce texte a été écrit hier tandis que les héros attendaient pour 8 heures de repos obligatoire avant de s'élancer vers l'arrivée. Beaucoup de suspens. Et tout cela fait réfléchir et donne de l'inspiration, voilà pourquoi je vous le fait partager !

 

L'Iditarod est la course la plus longue du monde, elle fait 1600km en Alaska et nous avons particulièrement suivi le sympathique français Nicolas Petit, 6ème et "notre" norvégien Joar Leifseth Ulsom qui termine magnifiquement 7ème !

 

374488_10200891927166160_1479682751_n.jpg  aliy.jpg
 Mitch  Aliy
 297041_10200893598807950_1106659553_n.jpg  599052_10200868822468557_152284289_n.jpg
 Nick  Joar

 

Prenez soin de vos chiens et ils prendront soin de vous – Par Danny Seavey


C’est mardi, le jour le plus important de l’année pour un musher Iditarod. Oui vraiment le plus important, demandez à leurs conjoints. Aujourd’hui se décide qui va gagner les olympiades du chien de traîneau et qui va devoir se remettre en question pour l’an prochain.


L’Iditarod 2013 a été phénoménale, de loin la plus excitante de toute l’histoire de la course. 9 équipages différents ont mené, d’innombrables changements de leaders, une avalanche de temps forts, de grands noms tombant de côté. Et pour finir, cela fait 20 ans qu’il n’y a pas eu de changement de leader après White Moutain (si je me souviens bien) et nous en espérons tous au moins un cette année.


A moins d’une nouvelle bombe, Aliy Zirkle ou Mitch Seavey vont être le champion Iditarod 2013. Cela n’est pas trop étonnant. Je disais déjà avant le départ qu’ils avaient les 2 meilleurs teams mais le chemin pour y parvenir a été plein de surprises.


Aliy cherche à devenir la première femme à gagner depuis Susan Butcher. La première femme à gagner à la fois la Quest et l’Iditarod. Pour ancrer sa position de première femme du mushing. Elle a finit seconde derrière Dallas Seavey l’an dernier et sentait qu’elle aurait pu gagner. Elle a du repenser souvent à la décision qu’elle a prise à Unalakleet en 2012. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour éviter de finir seconde à nouveau derrière Mitch Seavey cette année.


Mitch cherche à obtenir son second titre Iditarod – le premier était en 2004- et à devenir le champion le plus âgé de l’histoire de la course. Depuis sa victoire de 2004 il a enchaîné les Top 10 mais n’est plus parvenu à aller chercher la victoire. De nombreux mushers admettent que Mitch a le meilleur team depuis plusieurs années, ce qui lui rend le fait de ne pas gagner encore plus dur à accepter. Aussi fier soit-il de Dallas, ça a été dur pour Mitch de passer au second plan ces 2 dernières années. Il a fait beaucoup de changements dans sa façon de voir la vie, son style d’entraînements et par-dessus tout son attitude pour pouvoir se donner cette opportunité cette année.


Il s’agit de plus que d’une course de chiens pour ces 2 là. C’est la validation de leur travail pour chacun des ces mushers. C’est se prouver à eux même et aux autres qu’ils peuvent gagner. Ne leur dites pas que ce n’est qu’une course de chiens de traîneau. Tu ne peux devenir le meilleure dans une discipline quelle qu’elle soit qu’en en faisant ta vie. Tu dois prendre des risques, mettre ton cœur et ton âme en jeu et accepter d’être jugé par tous ceux que tu connais et tout le monde sur Internet.


La nature humaine a trop peur de l’échec pour essayer. La plupart d’entre nous ne quitterons jamais leur travail pour se lancer là dedans parce que ça pourrait ne pas fonctionner. L’auto conscience dirige nos vies. Nous essayons de ne rien faire qui nous fasse sortir des rails. Essayez d’imaginer évaluer publiquement votre vie, vos décisions et vos capacités pendant des semaines.


Ce qui m’amène à mon sujet et aux raisons pour lesquelles je suis si fier d’eux deux. Ils savaient tous les 2 qu’ils avaient un team pour gagner au départ. Ils savaient la déception à laquelle ils s’exposaient s’ils n’emportaient pas la victoire. Fondamentalement ils devaient gagner tous les 2.


Cette course a été marquée par des grands noms du mushing faisant de grandes échappées. Martin Buser a prit 8 heures d’avance le 2ème jour. Jeff King et Lance Mackey ont surgit d’Iditarod pour prendre le contrôle avant leurs 24h. Joar le Norvégien, Nick Petit et Jake Berkowitz ont fait de superbes étapes sur la rivière. Aaron Burmeister a pris le contrôle vers la côte. Jeff a traversé Koyuk. Ray Reddington et Dallas avaient l’air effrayants en arrivant à sa suite.


Malgré tout cela Mitch et Aliy ont couru comme s’ils avaient des œillères. Ils ont laissé tous les leaders potentiels passer. Ils ont fait montre de maîtrise de soi et de confiance en leurs chiens comme jamais auparavant il nous a été donné de le voir. Ils se sont reposés aussi longtemps que le besoin se faisait sentir sans tenir compte de la compétition. Aliy s’est arrêtée 3 fois lors des 40 miles vers Kaltag. Mitch a laissé Jeff traverser à Koyuk et a encore attendu à Elim. Ils sont les 2 seuls teams à ne pas avoir fait de grandes échappées. Ils se sont arrêtés à chaque check point, ils ont couru prudemment et ont fait confiance aux chiens pour les ramener en haut du classement. Dallas Seavey avait fait à peut près la même chose l’an dernier, incontestablement ces 2 là s’en sont inspirés mais il n’avait pas eu la concurrence permanente de tous les côtés observée cette année.


C’est la première fois que Mitch ne nous a pas donné son plan de course. Il ne voulait pas se soumettre aux critiques des spectateurs par rapport à son plan, l’interrogeant à chaque fois qu’il faisait des modifications. Il voulait garder la liberté de faire ce qu’il jugerait le meilleur sur le moment.

 

Comment pensez-vous qu’Alyi s’est sentie lorsqu’elle s’est arrêtée à Old Woman Cabin sachant que cela mettait sa course en péril, parce que c’était le mieux à faire pour ses chiens. Ou Mitch la nuit dernière attendant 3 heures à Elim sachant que tous les autres teams à ses trousses allaient le rattraper ?

 

C’est cela avoir foi en ses chiens. Mitch a Tanner. Tanner va devenir célèbre après cette course. C’est lui, seul leader entraînant tot l'attelage à travers des centaines de miles d’overflow jour après jour. Je ne connais pas le nom du chien d’Aliy (Quito), mais je sais qu’il est là aussi faisant la même chose.


Maintenant ils attendent tous les 2 à White Moutain. Ces 8h de pause obligatoire vont être 8 des plus longues heures de leur vie. Même s’ils ont énormément besoin de dormir, ils ont aussi vraiment envie de continuer à avancer. Mitch se demande ce que ça voudrait dire d’être le premier à être dépassé après White Moutain. Est-ce que je vais tout bousiller ? Aliy se demande ce que ça voudrait dire d’être seconde pour la seconde fois consécutive. Toujours demoiselle d’honneur ?

Ils retirent tout ce qui n’est pas obligatoire du traîneau. Ils retirent chaque chien qui n’est pas parfait. Ils préparent leur team, leur traineau, leur âme, se préparent à la bataille.

Ce n’est pas très souvent qu’un fils est amené à dire qu’il est fier de son père et encore moins dans mon cas. La belle fille d’Aliy qui vit à Nome, Bridget, ressent sans doute la même chose. On va bien voir. Et c’est un honneur pour nous. Danny

 

Photos : Sébastien Schnuelle

Publié dans LES COURSES

Commenter cet article

lahera 16/03/2013 13:58


je ne pense pas que Phillipe pense aujourd'hui à l'alaska sa question est comment je vais pouvoir rentrer à la maison sans trop de dégats  avec tout mon team

roro 15/03/2013 13:51


...et à quand JPP sur l'iditarod ?!? ...ou la YQ ..?


:-)

Delphine 14/03/2013 16:11


Ce texte est magnifiquement écrit. Bravo à Mitch et Alyi. Un bel hommage à ces athlètes humains et canins partageant cette course mythique et magnifique. Que de moments intenses en moins de 10
jours!