AVIS DE TEMPÊTE OLE

Publié le par Sled Dog Montagne Noire

10919771_930959986927691_779789428921109388_o.jpg

Une superbe photo d'Helmut Dietz pour vous saluer ce matin ! Les conditions ont bien changé. A Hodalen, ce sont de grosses bourrasques de neige mais Jean Philippe est encore épargné, abrité dans les bois le long du lac de Solensjoen. Il a dû sortir Doc qui avait quelques problèmes respiratoires, peut être symptômes de toux ? et Zouk qui avait mal à un biceps et un triceps. Il ne s'attendait ps du tout à sortir ces 2 éléments forts du team et ca lui a mit un petit coup au moral. Il est resté 1h30 de plus que prévu à Drevsjo soit 4h31 à discuter avec les vétérinaires. Les chiens ne sont pas en forme et n'ont pas bon appétit. Il va falloir serrer les dents, il va falloir qu'ils mangent, il va falloir qu'ils se préparent pour affronter la tempête mais d'abord, il faut qu'ils arrivent à Sovollen et qu'ils se reposent.

 

10268647_931126386911051_8755841178787247034_n.jpg

Pendant ce temps, le centre ville de Roros a changé de visage, le vent s'est engouffré dans les rues et tout le monde s'interroge, une inquiétude, une tension rode autour du portique de départ. Il y a ceux qui disent que la course devrait être "gelée" pendant 24h, c'est à dire arrêtée le temps que le plus mauvais de la dépression soit passé, ceux qui pensent que c'est au musher en connaissance de cause de prendre ses dispositions... Quelle que soit la décision prise, l'expérience prouve que comme toujours il y aura des critiques et des mécontents. La sécurité doit primer mais la Femund est aussi une aventure avec son suspens, ses aléas, ses incertitudes, ses surprises et la météo  est bien sûr une composante de l'aventure. Le directeur de la course à qui la décision appartient a son propre fils dans le rang des participants et je ne doute pas qu'il saura prendre la juste décison.

 

Pour ma part je me tâte encore pour savoir si je vais voir le départ de la 400 à Roros en prenant le risque de me retrouvée coincée par les congères sur la route ou en rentrant si le chemin de la maison se retrouve fermé ... Il va vraiment falloir que j'apprenne à conduire le tracteur ... Et j'espère aussi que l'antenne relai qui nous permet d'être sur Internet et de suivre la course ne va pas encore nous lâcher comme c'est souvent le cas quand il fait du mauvais temps. On verra bien, vi fâr se !

 

Crédit photo : Helmut Dietz

Publié dans LES COURSES

Commenter cet article

roro 07/02/2015 20:07


..encore un caillou dans la chaussure .. :-((


.. ce ne sont pas les mêmes que sur la synnfjell j'espère .?


.. je ne sais pas si les conditions se sont arrangées, mais j'ai vu que la F400 avait finalement démarré ...


bonsoir, à plus


roro.