PACTE ECOLOGIQUE

Publié le par Stéphanie

 

Je signe le pacte écologique pour que les enjeux écologiques et climatiques soient au coeur des débats de l'élection présidentielle  2007 et je demande aux candidats de :

. Considérer les enjeux écologiques comme une priorité commune qui dépasse les clivages entre partis politiques et faire de la France un pays exemplaire en matière de développement durable.   

. Faire de la lutte contre le changement climatique et de la préservation de la biodiversité les déterminants majeurs de l'action publique.

 . Mettre en place les outils économiques, juridiques, technologiques et éducatifs pour adapter ou réduire notre consommation en fonction des exigences écologiques et sociales actuelles et futures.   

. Engager immédiatement une révison fondamentale des politiques de l'energie, du transport et de l'agriculture.

. Se prononcer sur les dix objectifs et les cinq propositions concrètes pour un changement de cap présentés dans le livre « Pour un Pacte écologique » ou en résumé sur le site www.pacte-ecologique-2007.org

 

 Loin de moi l'idée de faire de la politique sur ce blog mais force est de constater que des voix concordantes se font entendre et qu'il nous appartient de leur faire écho en cette période un peu charnière et au vu des évènements climatiques actuels que nous subissons tous : manque de neige mais aussi tempête et autres joyeusetés ... (Thomas Hoffman vient de m'informer de chutes d'arbres et de dégats importants dans son chenil en Allemagne !)

Bref, je vous encourage tous à agir dans la mesure de vos moyens et aussi à signer le pacte écologique de Nicolas Hulot (clic sur le bandeau ci dessus) : tout vaut mieux que de rester les bras croisés !

Lisez aussi l'Odyssée sibérienne de Nicolas Vanier, en page 18 il a écrit :

"Je ne voyage plus comme autrefois, les yeux grands ouverts, émerveillé par les beautés du monde et ses grandes étendues blanches, car celles ci ne sont plus tout à fait blanches. Depuis quelques années, la situation s'est tellement aggravée que partout j'ai constaté ces dégradations. En même temps que j'étais témoin d'un état planétaire déplorable et particulièrement alarmant dans le Grand Nord très fragile, je me suis rapproché de ceux qui savent et j'ai appris. Aujourd'hui, je ne voyage plus avec la même insouciance. Je sais combien la situation est grave et combien éphémère est cette vie, partout menacée. Bientôt mes rêves deviendront des cauchemars. La banquise sur laquelle j'ai eu tant de plaisir à voyager aura fondu ...

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article