REFROIDISSEMENT EOLIEN

Publié le par Stéphanie

eole.jpg
Savez vous ce qu'est le refroidissement éolien (ou effet "windchill") ? C'est un indice sur le froid ressenti sous l'effet du vent : dans les pays froids, il est indiqué en complément de la température et il se calcule par des équations compliquées dérivées d'expériences scientifiques menées en Antarctique, aux Etats Unis et au Canada.

 

Le refroidissement éolien est l'effet de refroidissement du vent combiné à de basses températures.

Les êtres humains ne ressentent pas directement la température de l'air. Quand nous sentons qu'il fait froid, nous ressentons en fait la température de notre peau. Parce que la température de notre peau est plus basse quand il vente (notre peau perd de la chaleur plus rapidement qu'elle n'en reçoit du corps), nous ressentons davantage le froid quand il y a du vent. Cette sensation est ce que l'indice de refroidissement éolien tente de quantifier. Il faut noter que bien que l'indice de refroidissement éolien soit exprimé selon une échelle de température (au Canada, l'échelle Celsius), il n'est pas une température : il n'exprime qu'une sensation humaine.

L'indice de refroidissement éolien est déterminé au moyen d'un modèle de la température de la peau soumise à diverses conditions de vent et de température. Ce modèle, qui a été validé au moyen d'essais cliniques (voir Historique pour plus de détails), est itératif : il tient compte de la baisse de température de la peau qui résulte de la perte de chaleur causée par le vent et le froid, et de l'effet de la baisse de la température de la peau sur le taux de perte de chaleur. On peut toutefois en approximer les résultats (à l'unité près) au moyen de l'équation suivante :

Équation refroidissement éolien : R = 13,12 + 0,6215 × T(air) - 11,37 × V(10m) ^ 0.16 + 0,3965 × T(air) × V(10m) ^ 0,16

R est l'indice de refroidissement éolien, fondé sur l'échelle de température Celsius
Tair est la température de l'air en degrés Celsius (°C), et
V10m est la vitesse du vent à 10 mètres (la hauteur standard de l'anémomètre), en kilomètres à l'heure (km/h).


Vous trouverez tous les détails et les tableaux de calcul à partir de la température et de la vitesse du vent sur La voie verte, le site Web d'envionnement Canada très complet. Les petits canadiens ne s'habillent jamais pour aller à l'école sans avoir au préalable consulté le fameux indice ! S'il fait -10°C avec un indice de -35, ça veut dire qu'on aura froid comme s'il faisait -35°C et qu'on va geler au bout de pas longtemps ... Autant prévenir !

Quelques extraits du site :

Qu'est-ce que le refroidissement éolien?

Toute personne ayant jamais fait le pied de grue à un arrêt d'autobus ou entrepris une promenade par une journée venteuse d'hiver sait que l'on ressent davantage le froid lorsqu'il vente. La sensation de refroidissement causée par l'effet combiné de la température et du vent est appelée refroidissement éolien.

Par temps calme, notre corps nous isole quelque peu de la température extérieure en réchauffant une mince couche d'air proche de la peau, appelée couche limite. Lorsque le vent souffle, il emporte cette couche d'air protectrice avec lui, exposant la peau à l'air froid. Le corps doit ensuite produire de l'énergie pour réchauffer une nouvelle couche protectrice. Si le vent emporte ces couches les unes après les autres, la température de la peau baisse et l'on ressent davantage le froid.

Le vent entraîne aussi l'évaporation de l'humidité de la peau, un processus qui enlève encore plus de chaleur au corps. Des études ont démontré que la perte de chaleur corporelle est beaucoup plus rapide lorsque la peau est mouillée que lorsqu'elle est sèche.

Pourquoi devriez-vous vous soucier du refroidissement éolien?

Vivre dans un pays froid pose certains risques pour votre santé. Chaque année, au Canada, plus de 80 personnes décèdent par suite d'une surexposition au froid, et bien d'autres souffrent d'hypothermie et d'engelures graves. Le refroidissement éolien est parfois déterminant dans ces incidents, car il accélère la perte de chaleur corporelle.

La quantité de chaleur que votre corps perd dépend non seulement du refroidissement éolien, mais aussi d'autres facteurs. Des vêtements de bonne qualité et dotés d'excellentes propriétés isolantes capturent l'air, créant ainsi une couche limite plus épaisse autour du corps pour en conserver la chaleur. Les chaussures et les vêtements mouillés perdent leurs qualités isolantes et entraînent une perte de chaleur corporelle égalant presque celle de la peau exposée. Votre type corporel influence aussi la vitesse à laquelle votre corps perd sa chaleur - les personnes grandes et minces ont froid beaucoup plus rapidement que les personnes petites et rondes.

Nous pouvons également accumuler de la chaleur en accélérant notre métabolisme ou en nous imprégnant des rayons du soleil. L'activité physique, comme la marche ou le ski, accélère le métabolisme et génère plus de chaleur corporelle. L'âge et la condition physique sont également importants : les personnes âgées et les enfants ont moins de masse musculaire et génèrent donc moins de chaleur corporelle. Le soleil, même par une froide journée d'hiver, peut également faire une différence: lorsqu'il brille, on peut sentir jusqu'à 10° de plus que ce que le thermomètre indique.

Enfin, le corps peut s'adapter graduellement au froid. Les gens qui vivent dans un climat nordique résistent souvent beaucoup plus au froid que les personnes vivant dans un climat plus chaud.

Contrer les effets du froid

La meilleure façon d'éviter les dangers du refroidissement éolien est d'écouter les prévisions météorologiques avant de sortir et de s'habiller chaudement. Rappelez-vous qu'en moyenne, la peau commence à geler à un refroidissement éolien de -25, et gèle en quelques minutes à -35.

Pour éviter ce refroidissement, il suffit de s'abriter du vent. Les prévisions de refroidissement éolien d'Environnement Canada sont basées sur le vent qui vous frapperait dans un grand espace. Si vous vous abritez du vent, vous pourrez réduire ou même éliminer le facteur de refroidissement éolien. Vous sentirez néanmoins le froid de la température extérieure.


Brrr ... Réfrigérant, non ?

Publié dans TECHNIQUES MUSHING

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article