QUAND LE FOOTING FAIT DEBAT...

Publié le par Stéphanie

Charlie-Hebdo-hamster.gifA l'heure où le sport et plus particulièrement le jogging fait plus que jamais l'actualité, remettons le un peu à sa place et revenons sur "le plaisir de courir" évoqué hier avec la photo de Tomy sur la plage.

Quand les journalistes politiques dissèquent la course à pieds, on peut lire des choses comme ça :

"(...) Ce sont 2 conceptions philosophico-politiques qui s'affrontent. Le "marching" contre le "jogging". Pour les randonneurs, la réflexion ne peut aller qu'avec le rythme lent de la promenade contemplative. La marche est une ouverture, la course, une fermeture. Foncer c'est se dérober à la société des hommes comme à soi même, à son intimité, à sa confrontation avec la tragédie de l'existence"


Assurément ce journaliste n'est pas amateur et la moquerie est facile ! Mais pour qui chausse ses baskets et galope, pour qui se vide l'esprit et le stress, se fait du bien pour 3 fois rien : vive le jogging ! Lisez donc cet article publié l'an dernier dans Jogging magazine ...

D'ailleurs, on peut lire sur le site de team Norway, que sitôt la neige fondue, Robert Sorlie se rend à son travail en courant ou en pédalant pour se maintenir en bonne forme physique et ça lui réussit plutôt bien (je vous donnerai une petite traduction de sa bio dans un prochain article !). L'ami Daniel lui aussi grand sportif devant l'éternel, ne rate pas une occasion lors de ses interventions publiques de défendre une pratique sportive du traîneau, et il ne se contente pas de mots, il passe aussi à l'acte et franchit la ligne d'arrivée du Trophée Grande Odyssée au pas de course ! 

A l'inverse il est des mushers qui privilégient l'entraînement des chiens et négligent la propulsion !

Il n'y a donc pas que les journalistes politiques pour débattre des bienfaits du sport : même chez les mushers, les 2 écoles s'affrontent : le marching contre le jogging et pour conclure, disons qu'en traîneau les 2 approches sont intéressantes et complémentaires : la rando et la course ... mais tout musher de course doit gérer à la fois la préparation de ses chiens et la sienne propre car pour que l'équipe gagne, tout le monde doit y mettre du sien !

Publié dans L'ENTRAINEMENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article